Connexion



Recherche
Articles du blog
De retour de la sesshin

Voici quelques photos de la sangha du dojo zen de Mons de retour de la sesshin qui s'est tenue du 11 au 13 mars 2011 à Maredsous.

Ca n'a pas toujours été facile ( aïe les genoux ;-) ) mais je pense que la conviction de chacun à s'engager sur la voie a été renforcée. Merci à toutes et à tous.

 
Atelier couture suite

Voici les photos de nos amis de la sangha qui participent aussi aux ateliers couture organisés le mardi au dojo de Bruxelles.

Lire la suite...
 
Atelier couture

Nos amis de la sangha de Bruxelles nous ont accueillis ce dimanche 23 janvier pour un atelier couture.

Nous les remercions grandement pour leur accueil.

Voici quelques photos.

Lire la suite...
 
Notre Forum

Aujourd'hui nous avons le plaisir de mettre en ligne notre forum.

Lire la suite...
 
Comment devenir rédacteur ?

Pour aider les futurs rédacteurs, je vais commencer par expliquer comment devenir rédacteur.

 

Lire la suite...
 
Archives du blog
Infos du site
Membres : 410
Contenu : 54

zen mons

Taisen Deshimaru, La pratique du zen, Éd. Albin Michel, Coll. « Spiritualités vivantes », 2005, ISBN : 2226012877

À la source du zen occidental.

La pratique du zen propose d’abord une description de zazen, posture, respiration, attitude de l’esprit. Pour Maître Deshimaru, en effet, « Le zen, c’est zazen. »

S’ensuivent une série de réflexions, poèmes, aphorismes, « koans » ainsi que des extraits de « mondos » ...

zen mons

Thich Nhat Hanh, Clés pour le zen, Éd. J.-C. Lattès, 1999, ISBN : 2709619377

« User ses illusions jusqu’à la corde. »

Une pensée limpide, une vision élevée mais simple. « L’être éveillé se reconnaît à certains signes. Le premier est sa liberté. L’être éveillé ne permet pas aux vicissitudes de la vie, la peur, la joie, l’anxiété ou le succès de le décentrer. Alors se manifeste en lui la force spirituelle qui se révèle sous la forme d’une tranquillité, d’un sourire ineffable, d’une profonde sérénité. » Ce sourire, cette sérénité qui semblent rayonner sur le visage de Thich. On retrouve chez lui, comme chez les autres maîtres du zen, cette idée que « le savoir constitue le plus grand obstacle à l’éveil. »

zen mons

Thich Nhat Hanh, Le cœur des enseignements du bouddha, Éd. Pocket , 2003 , ISBN : 2266123319 Les quatre nobles vérités revues et corrigées. Dans ce livre, Thich Nhat Hanh apporte d’intéressantes précisions sur les quatre nobles véri

tés. Tout d’abord, si la première noble vérité est la souffrance (« dukkha »), il est faux, ou en tout cas exagéré, d’affirmer que « la vie est souffrance » ou que « tout est souffrance ». S’il y a souffrance, il y a aussi joie.

zen mons

Les dits du bouddha, le Dhammapada, Éd. Albin Michel, Coll. « Spiritualités vivantes », 2004, ISBN: 2226151729 La parole du bouddha. Le Dhammapada (en Sanskrit : Dharmapada), dont le titre peut se traduire par « stances du Dharma » ou « versets de la Loi », écrit en Pāli au IIIe siècle avant J.-C., est un recueil de stances extraites des Suttas (en Sanskrit Sūtras), discours que le bouddha est censé avoir prononcés deux siècles plus tôt, au cours de son enseignement. Il constitue une sorte de quintessence du Dharma du bouddha et donc l’un des textes les plus importants du canon bouddhique.

zen mons

Thich Nhat Hanh, L’esprit d’amour, Éd. Pocket, 2000, ISBN : 2266081217 Tout le cosmos dans une fleur.

Dans L’esprit d’amour, Thich Nhat Hanh raconte comment il a renoncé à l’amour d’une moniale dont il est tombé amoureux dans sa jeunesse pour ne pas renoncer à sa vocation de moine bouddhiste. Renoncé d’une certaine façon seulement. Car s’il l’a, une seule fois dans sa vie, prise dans ses bras pour une chaste accolade, s’il a ensuite mis des milliers de kilomètres entre eux, elle n’a cessé, durant un demi-siècle, d’être à ses côtés.

zen mons

Taisen Deshimaru, L'Esprit du Ch'an : Le Shin Jin Mei, aux sources chinoises du zen, Éd. Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes », 2000, ISBN : 2226114297

« Ni amour, ni haine, ni choix, ni rejet » : zazen.
« Dhyana » en sanscrit, « Ch’an » en chinois, « zen » en japonais. C’est à un voyage dans le texte fondateur du « Ch’an », et donc l’une des sources du zen, que nous invite Taisen Deshimaru, qui introduisit cette discipline en France en 1967. Taisen Deshimaru traduit et commente en effet le Shin Jin Mei, ou « Poème sur la foi en l’esprit », un recueil de 73 versets composé à la fin du VIe siècle par maître Sosan, le troisième patriarche chinois, à partir des enseignements de Bodhidharma, le fondateur du Ch’an.

zen mons

Dalaï-Lama, Le sens de la vie, Éd. J'ai lu, 2000, ISBN : 2290149772

Publié en livre de poche en septembre 98, ce petit ouvrage reprend la traduction française d’un cycle de conférences données à Londres au printemps 1984 par celui qui, exilé en Inde depuis l’invasion du Tibet par la Chine en 1950, est universellement reconnu comme l’un des plus grands maîtres spirituels. Quelles que soient ses convictions personnelles, le lecteur curieux y découvrira les bases de cette sagesse qui anime une bonne partie du monde oriental, et qui se répand de plus en plus dans un Occident déboussolé...

zen mons

S.S. le Dalaï-Lama, La compassion universelle, Coll. « Noms de dieux », Ed. Alice, 1999. ISBN 2-930182-13-X

Ce livre transcrit l’intégralité du dialogue enregistré le 9 juin 1994 au cours de l’émission « Noms de dieux », une excellente émission de la RTBF au cours de laquelle Edmond Blattchen propose à des personnalités très diverses de dialoguer pendant une petite heure à propos de leur croyance – ou de leur incroyance.. Suivant la tradition, il se divise en cinq parties : le titre, l’image, la phrase, le symbole, le pari

zen mons

Roland Yuno Rech, Zen, l’éveil au quotidien, Coll. « Le souffle de l’esprit », Ed. Actes Sud, 1999. ISBN 2-7427-2422-2

Dans ce tout petit livre – de poche, vraiment, à balader partout pour y puiser en toutes circonstances une phrase pastille à laisser fondre dans le cœur – Roland Rech, l’un des fils spirituels de Taisen Deshimaru, expose en termes clairs les fondements du bouddhisme zen.

zen mons

Mitchiko Ishigami-Iagolnitzer, Ryôkan, moine zen, CNRS Éditions, 2001, ISBN 2-271-05872-4

Dans ce très beau livre, il est question de Ryôkan, moine zen mais aussi grand poète japonais. L’ouvrage, très documenté, est divisé en deux grandes parties : la vie de Ryôkan d’une part, l’essence de sa pensée de l’autre.

zen mons

Roland Rech, Pousser le ciel avec la tête, la terre avec les genoux, Coll. « Noms de dieux », Ed. Alice, 2001. ISBN 2-930182-63-6

Le livre Pousser le ciel avec la tête, la terre avec les genoux transcrit le dialogue enregistré le 3 mars 1997 au cours de l’émission « Noms de dieux », consacrée à Roland Yuno Rech. Suivant la tradition, il comprend cinq parties : le titre, l’image, la phrase, le symbole, le pari.

Mis à jour (Mardi, 04 Janvier 2011 15:29)